Les sénateurs n'ont pas révolutionné l'équilibre de l'article 47 de la loi de santé, portant sur l'ouverture des données. Largement enrichi par les députés, il organise une plus grande ouverture de la base de données détenue par l'Assurance maladie.

Lors du passage en commission, mercredi 22 juillet, treize amendements ont été adoptés. Ils sont portés pour l'essentiel par le rapporteur de la commission des Lois, André Reichardt (LR).

La méfiance vis-à-vis du secteur privé

La haute assemblée s'est aussi inquiétée…