Pas question d’imposer une législation commune à toutes les plateformes. La régulation se fera secteur par secteur.

C’est ce que confirme un projet de communication de la Commission européenne, attendu le 25 mai, que Contexte publie.

Le vice-président de la Commission chargé du Numérique, Andrus Ansip, l’avait déjà laissé entendre à plusieurs reprises : les mesures concernant les plateformes seront intégrées à d’autres textes, comme la directive e-Privacy ou la révision du cadre réglementaire des télécoms.

La…