La France vient d’assigner Amazon devant le tribunal de Paris, pour des “clauses abusives” dans les contrats passés entre le géant de l’e-commerce et les vendeurs. Ceux-ci se plaignent notamment de modifications ou de cessations unilatérales de contrats.

Ce type de clauses sont également dans le collimateur de la Commission européenne, qui s’attaque aux relations entre les plateformes - comme Apple et Amazon - et leurs partenaires commerciaux, dans un projet de règlement que Contexte publie. L’objectif : rééquilibrer…