Le texte a été présenté par le vice-président de la Commission Andrus Ansip et les commissaires à la Recherche (Carlos Moedas), au Numérique (Mariya Gabriel) et au Marché intérieur (Elzbieta Bienkowska).

Emmanuel Macron lui a grillé la politesse. Quelques semaines après la France, la Commission européenne a présenté en grande pompe, le 25 avril, sa stratégie pour le développement de l’intelligence artificielle et de la robotique. L’objectif : rester dans la course face à la Chine et aux États-Unis…