Le Privacy Shield survivra-t-il à Donald Trump ? La question était sur toutes les lèvres lors de la conférence Computer, privacy and data protection (CPDP 2017) à Bruxelles.

Le 25 janvier, le président des États-Unis a signé un décret présidentiel sur la sécurité publique, semant la panique de l’autre côté de l’Atlantique.

L’US Privacy Act, signé en 1974 par le président républicain Gerald Ford, encadre l’utilisation des données personnelles par les agences gouvernementales. Il empêche notamment la…