La décision « de 140 pages » de l’autorité n’est pas encore publique.

Après quatre ans d’enquête, l’autorité passe aux sanctions. Dans sa décision, présentée le 20 décembre, elle inflige une amende forfaitaire de 150 millions d’euros à Google.

Pour la présidente de l’AdlC, Isabelle de Silva, Google dispose d’une « domination extraordinaire » des publicités liées à la recherche. Pourtant, l’application de ses règles sur les publicités est incohérente, juge-t-elle, la société rejetant des publicités…