La libre circulation des données n’est pas un sujet consensuel, a admis la présidence slovaque de l’UE, interrogée par Contexte. Les États ne parviennent pas à se mettre d’accord, la France est résolument contre le fait de légiférer et la Commission est divisée.

On ne compte plus les lettres envoyées à la Commission et les posts de blogs. Parmi les plus récents, le post de blog du vice-président d’IBM, la lettre de Business Europe et DigitalEurope…