Il y a ceux que la planification écologique angoisse, comme l’aérien, et ceux qui l’appréhendent avec sérénité. Ainsi, l’ambiance était au beau fixe lundi 14 novembre à l’hôtel de Roquelaure. Une centaine d’acteurs du numérique – associations, entreprises, régulateurs… – y étaient pourtant réunis pour aborder un sujet qui fâche : l’impact environnemental du secteur, dans le cadre du volet numérique de la planification écologique organisée par le gouvernement. Un an tout pile après la publication de la loi REEN…