Consensus sur le déploiement du très haut débit. Dans leur majorité, les candidats aux élections régionales des 6 et 13 décembre, s’accordent sur cette nécessité de réduire la fracture numérique par la mise à disposition d’une infrastructure plus performante.

C’est en quelque sorte le plus petit dénominateur commun des sujets numériques pris en considération. Certains candidats se risquent parfois à fixer des objectifs de connexion dans un laps de temps défini, par exemple 50 % de la population connectée d’ici…