Mady Delvaux (S&D), la rapporteure du texte sur la robotique, en était consciente : la taxe sur les robots et le revenu universel étaient les aspects les plus controversés de son rapport.

La suite lui a donné raison. Le 16 février, lors du vote du texte en plénière du Parlement européen, les eurodéputés les ont supprimés.

Il s’agit du considérant K et d’une partie du paragraphe 44. Qui a voté quoi (pages 81 et 101).

Ils ont rejeté la…