Au Parlement européen, le constat est sévère. « Les régulateurs sont à la traîne, alors que l’économie collaborative est en plein essor », a fustigé l’eurodéputée Anna Maria Corazza Bildt (PPE), rapporteure fictive d’un rapport d’initiative sur les enjeux de cette nouvelle économie.

Plusieurs textes existent déjà pour encadrer les plateformes de l’économie collaborative : la directive services, la directive e-commerce et les lois de protection des consommateurs.

Au sein de l’UE, les cadres réglementaires sont fragmentés…