Après le feuilleton du règlement sur la protection des données personnelles, c’est au tour de la révision de la directive e-privacy d’occuper le devant de la scène.

Ce texte vise à soumettre les acteurs traditionnels (opérateurs télécoms) et les nouveaux entrants de type Skype ou WhatsApp aux mêmes règles, afin d’assurer la confidentialité de toutes les communications.

Lors de la conférence sur la protection des données organisée par I’International Association of Privacy Professionals (IAPP), les 9…