Une petite révolution se profile. Les quatre derniers actes exécutifs du règlement eIDAS ont été tous adoptés le 12 septembre, indiquait dans son jargon bruxellois la direction générale Connect de la Commission européenne.

eIDAS ( relire notre article ) définit le contour de l’interopérabilité des identités électroniques et services de confiance numériques au niveau européen.

En clair, il prévoit un mécanisme de reconnaissance mutuelle de l’identification et de la signature numérique : dès lors qu’un État aura notifié aux instances…