Le projet de loi travail a fait l’objet d’une vive opposition, autant dans la rue que dans les rangs parlementaires. Le volet numérique, moins polémique, n’a pas fait de bruit.

Dans le texte initial, le chapitre sur « l’adaptation du droit du travail à l’ère du numérique » laissait le champ libre à la négociation. La version finale est plus étoffée. Elle est en lecture définitive, les 19 et 20 juillet, au Sénat et à l'Assemblée. Sur le numérique, aucun…