Encouragée par la détermination de l’administration américaine à endiguer la cybercriminalité, la Chambre des Représentants valide deux propositions de loi sur la cybersécurité.

Le Protecting Cyber Networks Act (PCNA) et le National Cybersecurity Protection Advancement Act permettraient aux entreprises de transmettre à l’administration les données liées à la cybercriminalité et les protègeraient de toute poursuite.

En attendant leur navette vers le Sénat, ces deux textes font couler des torrents d’encre chez les défenseurs des libertés civiles.

Une notion très lâche…