La régulation des contenus sur internet a changé de visage samedi 23 avril, à 2 heures du matin. Le Parlement et le Conseil, qui représentent les États européens, ont tranché la quinzaine des points politiques encore ouverts sur le Digital Services Act lors du cinquième trilogue sur cet énorme règlement. Cela, quinze mois après la présentation du projet de règlement en décembre 2020. Un temps record, d’autant plus remarquable que les institutions ont mené le dossier de front avec le…