Le Lisbon Council a présenté son étude aux ministres.

La présidence estonienne a fait de la libre circulation des données une priorité. Celle-ci était à l’honneur lors d’une rencontre informelle des ministres en charge des Télécoms et de la Compétitivité le 18 juillet à Tallinn.

Andrus Ansip a évoqué les grandes lignes de la proposition dans une interview accordée à Contexte. Mais les détails ne sont pas encore connus. Elle doit se concentrer sur les données non personnelles…