En 2022, les chauffeurs VTC et les coursiers éliront des représentants pour négocier leurs conditions de travail lors de scrutins calqués sur les élections professionnelles des salariés. Mais qui s’assoira face à eux ? les plateformes ou d’autres organisations, chargées de défendre leurs intérêts ?

Dans l’attente de la loi d’habilitation , qui doit se pencher sur les règles de représentativité, la question n’est pas tranchée. Et la réponse est loin d’être évidente. Les plateformes numériques de travail organisent la…