À l'approche de l'examen du budget, les sénateurs de la commission des Finances, toutes tendances politiques confondues, ont dévoilé leurs propositions pour faire payer l'impôt sur Internet. Dans leur viseur, l'économie collaborative et la fraude à la TVA dans le e-commerce.

Le déplacement du commerce sur Internet pose un problème au droit fiscal, dont les mécanismes, reposant sur le déclaratif, ne sont plus adaptés. Personne ne signale les revenus tirés du covoiturage ou de la location temporaire de son appartement.…