Alors que les débats se focalisent sur la déchéance de nationalité et la prolongation de l’état d’urgence, une proposition de loi sénatoriale visant à lutter contre le terrorisme commence discrètement son parcours. Examinée en commission mercredi 27 janvier, elle passera en séance publique mercredi 2 février.

Elle a de réelles chances d’être soutenue par le gouvernement car elle émane de Philippe Bas (LR), président de la commission des Lois et très probable rapporteur du projet de loi…