Dossier

Crée en 2008, le SNJV rassemble 400 entreprises du secteur, production et édition.

Êtes-vous satisfait des politiques publiques menées depuis un an et de votre dialogue avec le gouvernement ?

Il n’y a pas si longtemps, les politiques étaient prompts à incriminer les jeux vidéo violents dès qu’il y avait une prise d’otage ou une action terroriste. Tout cela est largement derrière nous, notamment grâce à une nouvelle génération politique, de droite comme de gauche, qui voit bien…