« Nous ne faisons pas de lobbying, nous voulons seulement aider les législateurs dans l’intérêt du public », a réagi Sébastien Soriano, président de l’Arcep, en présentant le 7 mai à Bruxelles les résultats de la plénière de l’Office européen des régulateurs télécoms, le Berec.

Un représentant de Deutsche Telekom reprochait au Berec d’avoir influencé les amendements des eurodéputés sur le volet "spectre" du code télécoms, en leur communiquant en mars une opinion sur la réforme télécoms qui n'a été…