C’est une petite musique qui s’est installée ces derniers mois. Lors de son audition devant le Parlement européen, Nicolas Schmit, futur commissaire à l’Emploi, affirmait que les travailleurs des plateformes devaient « avoir les mêmes droits que tout le monde », jugeant « très intéressante » la loi californienne qui facilite leur reconnaissance comme salariés. Margrethe Vestager, chargée du Numérique, considère qu’ils doivent pouvoir négocier leurs tarifs et former un syndicat quand ils sont « faussement qualifiés d’indépendants ». Protection sociale…