À peine négocié, pas encore rendu public et déjà fortement contesté.

La Commission a fièrement annoncé, le 2 février, un accord politique avec les Américains censé garantir la protection des données personnelles des Européens exportées aux États-Unis.

Relire notre article.

C’est un « bouclier de protection », baptisé pompeusement « EU-US Privacy Shield », qui prendra le relais du défunt Safe Harbor. Ce cadre juridique a balisé les transferts entre les deux rives de l’Atlantique entre 2002 et 2015, avant d’être…