Un psychodrame parlementaire. C’est ce qu’a provoqué, en janvier 2013, l’examen de la proposition de loi des écologistes sur les ondes électromagnétiques.

La majorité socialiste a voté à l’époque un renvoi en commission fort peu apprécié de leurs alliés verts.

Le ministre de l’Ecologie a clarifié la position du gouvernement dès sa première audition devant la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, mardi 17 septembre, avant le nouvel examen du texte par les députés.

Après un rapide bilan de l’action…