Le ton est modéré, mais la critique au vitriol. Dans son rapport, qui n’a pas encore été rendu public, mais que Contexte a consulté, le magistrat à la Cour des Comptes Mohammed Adnène Trojette, réfute un à un les arguments en faveur du maintien des redevances perçues par des administrations pour la réutilisation des données publiques. Il propose de les supprimer, et le gouvernement a décidé de le suivre.

Le rapport Trojette, en open data

Le choix de la gratuité…