Que retenez-vous de votre travail parlementaire sur cette mission ?

Nous avons battu le record du nombre d’auditions pour une mission d’information. Et j’ai été désagréablement surpris par le fait que très peu de ministres français ont accepté de nous répondre. Le secrétaire d’État au Numérique Cédric O fut l’un des premiers à se prêter à l’exercice. Mais nous n’avons pas pu auditionner directement le commissaire au Marché intérieur Thierry Breton, ni les ministres Frédérique Vidal (Enseignement supérieur), Jean-Michel Blanquer…