L’invalidation du Privacy Shield , l’accord de transfert de données transatlantique, puis la polémique sur l’hébergement du Health Data Hub ont contribué à faire monter le thème en puissance.

La souveraineté numérique ? « C’était un non-sujet à la précédente élection », se remémore un acteur du secteur. Mais ça, c’était avant le premier quinquennat d’Emmanuel Macron. Avant que Paris comme Bruxelles ne s’emparent du sujet, dès 2019, et, avec l’Anssi, les parlementaires et les lobbys. Un sujet que le…