Relire notre article.

La Commission a du grain à moudre : ils sont plus de 1 200 – représentants de la société civile, de l’industrie et universitaires – à avoir rendu leur contribution à la consultation publique sur le livre blanc, dévoilé en février. Si l’approche fondée sur le risque choisie par la Commission semble emporter l’adhésion, les divergences traditionnelles entre lobbys de l’industrie et société civile émergent.

Unies, les entreprises du numérique défendent l’idée d’un cadre…