Repenser la politique européenne de la concurrence. C’est ce que préconise le rapport du libéral Werner Langen (ADLE, Allemagne) sur le bilan de la Commission sur sa politique de concurrence pour 2014  adopté le 19 janvier (500 pour, 137 contre et 73 abstentions).

L’économie numérique qui change les business models et les enjeux concurrentiels impose, selon le Parlement, de réviser les procédures pour réagir vite aux abus et prendre en compte d’autres critères d’évaluation de la…