La feuille de route pour le "marché unique numérique" que la Commission vient d'adopter le 6 mai se traduira par des propositions législatives d'ici deux ans, a indiqué le vice-président de la Commission pour le numérique, Andrus Ansip. “Bien sûr nous allons respecter le processus législatifs, consulter et faire des études d'impact, mais notre intention est néanmoins d'aller vite”, a-t-il annoncé. "Notre ambition est de permettre aux entreprises européennes de changer d'échelle plutôt que de quitter l'Europe", a commenté M.…