C’est une opération-test à plus d’un titre. Même si elle ne concerne que le petit marché belge sur lequel elle rebat les cartes, la fusion entre Base, filiale du néerlandais KPN, et Telenet, filiale de l’américain Liberty Global, est la première qui soit autorisée sous le « règne » de la puissante commissaire à la Concurrence, Margrethe Vestager, dans le secteur des télécommunications.

Un signal

Ce mariage, approuvé le 4 février, éclaire surtout sur la ligne que va adopter…