Ursula von der Leyen rayonnait mercredi 30 décembre. Dans la matinée, elle signait l’accord post-Brexit avec le Royaume-Uni en compagnie du président du Conseil européen, Charles Michel. Et, quelques heures plus tard, elle participait à une visioconférence en présence des présidents Xi Jinping et Emmanuel Macron et de la Chancelière Angela Merkel pour annoncer la conclusion politique d’un accord sur les investissements avec Pékin.

Sa mission de l’année est accomplie. Elle avait promis tous ces accords et…