En 2013, le Parlement interdit le cumul d’un mandat à l’Assemblée avec une fonction de conseil. Mais les Sages en décident autrement, permettant notamment à François Fillon de poursuivre son activité de consultant, qui lui rapporte 750 000 euros jusqu’en 2015, selon Le Monde. Outre l’ampleur de la rémunération, la nature des conseils prodigués et de ses clients ont réveillé les suspicions qui entourent ce type de cumul.

Les parlementaires brident leur propre liberté

François Fillon…