A l’Assemblée, un neuvième groupe de bric et de broc veut retrouver l’esprit de 2017

Coprésidé par deux anciens marcheurs, Matthieu Orphelin et Paula Forteza, et fort de 17 députés, Écologie-Démocratie-Solidarité insiste sur la justice sociale et l’environnement. Des propositions communes sont avancées dans leur manifeste, mais chaque élu conservera une liberté totale de vote.

Édition Pouvoirs
Thierry Dupont
20 mai 2020 à 8h00
A l’Assemblée, un 9e groupe de bric et de broc veut retrouver l’esprit de 2017
A l’Assemblée, un 9e groupe de bric et de broc veut retrouver l’esprit de 2017 — © Flickr / martin.farrington

À lire également

Parlement : la majorité succombe à la tentation des commissions spéciales
Un tropisme du nouveau monde ? Depuis 2017, l’Assemblée nationale connaît une inflation de commissions spéciales. Avec celle consacrée à l’examen du texte séparatisme, la mandature actuelle en affiche déjà sept au compteur. Une huitième est envisagée pour le projet de loi Convention citoyenne.
Décortiqués, désossés, remixés… Comment LRM transforme à sa guise les textes de l’opposition à l’Assemblée
Depuis la réforme du règlement de l’Assemblée, les propositions de loi des groupes de l’opposition doivent être obligatoirement discutées. Dévitalisation, réappropriation ou plagiat : la majorité diversifie les techniques pour ne pas être prise en défaut sur les dossiers politiquement sensibles. La leçon du fiasco autour du congé parental en cas de décès d’un enfant a été rapidement apprise.
Jean-Michel Mis : « Nous sommes trop à la remorque du gouvernement, le groupe LRM n’est pas force de proposition »
Député LRM de la Loire, élu pour la première fois en 2017, il est issu des rangs du PS. Il est l’un des membres de l’Assemblée nationale que Contexte a choisi d’interviewer pour une série d’entretiens de mi-mandat.
Paul Molac : « Avec LRM, il faut toujours montrer qu’on est capable d’être désagréable pour obtenir quelque chose »
Député du Morbihan depuis 2012, très attaché à la Bretagne, il a appartenu à la famille écologiste avant de rejoindre LRM en 2017. Dès 2018, Paul Molac a fait le choix de quitter la majorité pour rejoindre le groupe Libertés et Territoires. Il est l’un des membres de l’Assemblée nationale que Contexte a choisi d’interviewer pour une série d’entretiens de mi-mandat.
Renouvellement des postes à l’Assemblée, LRM choisit la stabilité
À l’issue des élections internes, la plupart des sortants aux postes importants ont été reconduits, sauf trois. Le renouvellement s’est opéré sur des fonctions de second rang : les sept postes de secrétaire siégeant au Bureau ont changé de titulaire.
La droite parlementaire se fissure sous les coups de boutoir d’En Marche
Le vote de confiance au gouvernement les 12 et 13 juin a fait apparaître des lignes de fracture à droite, tant à l’Assemblée qu’au Sénat. Cet affaiblissement donne de nouvelles marges de manœuvre parlementaires à Emmanuel Macron.
La galaxie LRM à l’Assemblée nationale
En un an, les « tribus » ont muté. Les députés du pléthorique groupe majoritaire se sont regroupés sur des thèmes et en fonction de leurs affinités politiques, souvent selon le critère droite/gauche. Les campagnes internes pour le perchoir et la présidence du groupe ont renforcé certains liens, mais les groupes ne sont ni fermés, ni cristallisés.
Les Républicains misent sur la « France périphérique » pour reconquérir le pouvoir
Analyse. Alors que LR s'apprête à élire son futur dirigeant, le parti opère une mue idéologique. Résigné à perdre une portion des classes supérieures urbaines, son électorat historique capté par En marche, il compte se refaire une santé grâce à la défense des territoires.

Contexte, l’info politique dont les professionnels ont besoin.

Essayez gratuitement

Essayez Contexte pour suivre les politiques publiques en France et en Europe

Recevez tous les matins dans votre boîte e-mail une sélection d’informations et d’analyses de notre rédaction

Accédez à des scoops et des ressources pour décrypter les enjeux et les rapports de force politiques

Suivez la fabrication des textes de loi en temps réel tout au long de la navette parlementaire