Fait inédit sous la Cinquième République, l’Assemblée nationale compte deux oppositions. À gauche, trois groupes de députés (PS, La France insoumise et GDR) aux effectifs réduits et aux stratégies divergentes rassemblent à peine le nombre d’élus nécessaires pour saisir le Conseil constitutionnel. À droite, LR, qui reste, avec ses 102 parlementaires, la première formation d’opposition, a coupé les ponts avec ses anciens alliés UDI. Les députés FN, restés non inscrits, ont été inexistants.

Mis à part les…