Aux termes de l’accord conclu le 25 juin entre le Conseil et le Parlement européen, les ventes dans l'UE de produits dérivés du phoque provenant de chasses effectuées au titre de la « gestion des ressources maritimes » ne seront plus autorisées. Les Inuit et autres communautés autochtones conserveront en revanche leur exception, à condition que leurs méthodes de chasse tiennent dûment compte du bien-être des animaux, fassent partie de la culture de leur communauté et contribuent à leur subsistance.…