Ne pas reculer d’un centimètre. Tel a été le leitmotiv du commissaire chargé des Ressources humaines dans sa défense de Martin Selmayr. Lors de son audition devant les parlementaires européens mardi 27 mars, pas question pour Günther Oettinger de remettre en cause la nomination express de l’ancien directeur de cabinet de Jean-Claude Juncker au poste de secrétaire général de la Commission (relire notre briefing).

Adapter les règles

Pour tenir cette ligne, l’Allemand n’a pas hésité à…