Susan Danger nous reçoit longuement dans son bureau. La dirigeante de la Chambre de commerce américaine auprès de l’Union européenne (AmCham EU) se veut transparente. Comme les vitres qui entourent son bureau, situé à deux pas de l’ambassade américaine sur l’avenue du Trône. Cette Britannique d’une cinquantaine d’années est intarissable sur le travail d’AmCham EU, qui se veut « le pendant de Business Europe » (le lobby des entreprises européennes à Bruxelles) pour les entreprises américaines…