Branle-bas de combat chez les socialistes et les républicains. Après la déroute électorale, les troupes européennes ont fondu comme neige au soleil. Les Républicains sont passés de 20 à 8 eurodéputés. La liste « Place publique – parti socialiste » a obtenu 5 sièges contre 13 auparavant.

Pour conserver leur influence, LR et PS-PP veulent croire que le volontarisme et une organisation adaptée peuvent limiter la casse. À Bruxelles, ce n’est pas que la taille de la délégation qui compte, mais aussi…