Le plan se compose de trois volets :
- intervention de la Banque européenne d’investissement à hauteur de 200 milliards pour soutenir les entreprises ;
- activation du Mécanisme européen de stabilité à hauteur de 240 milliards pour soutenir les États dans le besoin ;
- création d’un fonds de 100 milliards d’euros pour soutenir les systèmes de chômage des pays les plus touchés, via des prêts.

Il va encore falloir être patient. Le sommet européen du 23 avril doit entériner le plan…