Ce livre blanc sur l’avenir des relations entre l’UE et le Royaume-Uni, les Européens le réclament depuis des mois. Il est finalement arrivé le 12 juillet après avoir coûté trois membres de son gouvernement à la Première ministre britannique (relire notre briefing). Quoi qu’il en soit, Theresa May veut maintenant aller de l’avant.

Conscient de l’urgence, Londres se dit d’ailleurs prêt à accélérer le tempo des négociations. Une nécessité, puisque l’objectif reste de…