« Bon, maintenant, remettons nos masques et allons-y. »

L’atmosphère était cordiale et détendue pour la session de photos lorsque la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, a accueilli le Premier ministre britannique au Berlaymont. En ce 9 décembre, Boris Johnson s’est même montré très allant. Mais durant le dîner, il s’est cabré et les chances d’accord se sont envolées.

L’équipe de la Commission n’a pas été vraiment surprise.

Signaux contradictoires

« Quand Boris Johnson…