Pas de "fumée blanche". Après quelques heures de discussions, les dirigeants de l'UE, réunis à Bruxelles pour un dîner qui s'est prolongé dans la nuit du mercredi 16 au jeudi 17 juillet, ne sont pas parvenus à dégager un consensus sur le nom du futur Haut représentant pour les Affaires étrangères de l'UE.

À en croire le Président de la République lui-même, l'échec était cependant attendu.

“Dès la fin d’après-midi, nous avions compris qu’il ne serait pas possible de désigner une personne, sans le…