Quel bilan tirez-vous de la première moitié du mandat ? Avez-vous eu des satisfactions ? Des déceptions ?

Les deux premières années ont été des années de souffrance. Je ressens une déception, car l’opposition a été malmenée et n’est pas écoutée. Mais je suis consciente que je suis passée de la majorité à l’opposition, et je reconnais que tout n’était pas parfait sous le précédent quinquennat. Nous étions parfois malheureux sur certains textes, emportés par l’ego d’un…