Entretien

Charles Michel : « Nous devrons compter beaucoup plus sur nos propres capacités à l’avenir »

Le président du Conseil européen a accordé un entretien à un groupe de médias européens, dont Contexte, deux ans quasiment jour pour jour après le déclenchement de la guerre en Ukraine par la Russie, le 24 février 2022. Un conflit qui oblige l’Union européenne à investir « beaucoup plus » dans le secteur de la défense.
Édition Pouvoirs
Propos recueillis par Simon Carraud
22 février 2024 à 8h00
Charles Michel, en décembre 2023 — Union européenne

À lire également

La Commission dessine le futur de l’industrie de défense européenne, mais bute sur les financements

Le commissaire au Marché intérieur, Thierry Breton, a présenté le 5 mars sa stratégie pour augmenter les capacités de production d’armement en Europe. Mais encore faut-il trouver l’argent, qui aujourd’hui fait cruellement défaut. Tous les yeux sont rivés sur le prochain budget pluriannuel de l’Union pour la période 2028-2034. Certains dirigeants, dont Emmanuel Macron, défendent l’idée d’un nouvel emprunt européen. Une proposition rejetée pour l’instant par l’Allemagne et les Pays-Bas

La défense européenne, priorité émergente de la prochaine Commission

À moins de quatre mois du scrutin, la question devient centrale tandis que le spectre d’un retour de Donald Trump à la Maison-Blanche hante les Européens et que la guerre en Ukraine se poursuit. Paris promeut activement le sujet alors que la perspective d’un second mandat d’Ursula von der Leyen se précise.

Sur le chemin de l’UE, l’Ukraine doit encore franchir de nombreux obstacles

La Commission européenne a formellement proposé, le 8 novembre, d’ouvrir les négociations d’adhésion avec l’Ukraine et la Moldavie. La décision, si elle est avalisée par les États membres lors de leur sommet de décembre, ne fera que lancer des pourparlers qui dureront plusieurs années. Ces discussions ne pourront pas faire l’économie d’une réflexion plus large sur le positionnement géopolitique de l’UE, et les réformes internes que le bloc doit mener.

L’Ukraine se rapproche encore un peu plus de l’Union (mais le plus dur reste à faire)

Depuis Kiev, Ursula von der Leyen a salué le 4 novembre les progrès « impressionnants » accomplis par le gouvernement ukrainien sur la voie de l’accession à l’Union européenne. Des déclarations de bon augure pour Volodymyr Zelensky, à quelques jours de la publication d’un rapport décisif de la Commission. Mais la ligne d’arrivée demeure loin pour le pays, théâtre d’une guerre qui ne veut pas finir.

Contexte, l’info politique dont les professionnels ont besoin.

Essayez gratuitement

Essayez Contexte pour suivre les politiques publiques en France et en Europe

Recevez tous les matins dans votre boîte e-mail une sélection d’informations et d’analyses de notre rédaction

Accédez à des scoops et des ressources pour décrypter les enjeux et les rapports de force politiques

Suivez la fabrication des textes de loi en temps réel tout au long de la navette parlementaire