Arrivé fin octobre à la tête de Renew Europe, l’ex-conseiller de Macron a tout de suite affiché la couleur : son objectif est de « renforcer » le groupe centriste et d’en faire « la première famille politique du Parlement » en 2024.

Pour cela, les défis internes sont nombreux. Le groupe – construit en 2019 à partir de l’Alliance des démocrates et libéraux pour l’Europe (ADLE), mais qui rassemble désormais au-delà de ce seul parti et deviendra ainsi un…