Une politique de cohésion qui continue à s’articuler autour de régions en retard de développement, de régions en transition et de régions plus développées : c’est ce que demande le Comité des régions de l’UE (CdR) dans un avis sur la politique de cohésion post-2020 adopté en session plénière du 11 mai.

Avec, aussi, des arrangements spécifiques pour les régions qui viendraient à quitter la catégorie « transition », histoire d’éviter un « gap » trop important entre l’enveloppe reçue…