C’est vertigineux, un destin qui bifurque. Celui de Cyril Piquemal s’est joué en partie en 2012, au moment où se profilent les élections législatives qui suivront la victoire annoncée de François Hollande. Le jeune diplomate, alors en poste à Bruxelles, songe à se présenter en qualité de suppléant dans la quatrième circonscription des Pyrénées-Atlantiques, ce coin de Béarn où règne Jean Lassalle depuis dix ans. C’est aussi la terre où a grandi Cyril Piquemal, son accent atteste encore aujourd’hui de…