À la mi-septembre, David Lisnard hésitait encore sur son avenir. Candidat déclaré depuis le 25 août 2021 à la présidence de l’Association des maires de France (AMF), adoubé par le sortant François Baroin, le maire Les Républicains (LR) de Cannes imaginait aussi se présenter à la primaire de son parti pour la présidentielle.

À la tête de son microparti, Nouvelle énergie, il professait des solutions résolument libérales, dans la lignée de sa tribune contre la « folie bureaucratique française »…